A propos de nous

Un petit mot à propos de nous

A propos de CAPDA

pg about

Le CAPDA est une ONG (Organisation Non Gouvernementale) dotée du statut consultatif auprès de l’ECOSOC/ONU depuis 2006, membre de secteur de l’UIT (Union Internationale des Télécommunications) et utilisateur accrédité de l’ICANN (Société pour l’Attribution des noms de domaines et des Adresses), qui en dehors de son rôle de promotion du développement local, favorise l'intégration homogène des technologies de l’information et de la communication (TIC) de pointe au sein de la société camerounaise. Nous avons retenu les pôles d'activité suivante en vue d’une contribution au succès de l’émergence : le développement de systèmes d'information, hébergement/référencement, base de données conséquentes, accompagnement des établissements scolaires.... Une activité de formation et de rencontres interculturelles des jeunes, de la société civile, des personnes vulnérables et des cadres de nos collectivités locales aux outils professionnels des technologies nous semble indispensable pour leur avenir.

Le but du CAPDA consiste à sensibiliser et informer les Jeunes, les Femmes, les Artisans/PME, les Elus Locaux et les Parlementaires pour une prise de conscience collective du développement en milieu urbain et rural par le biais des initiatives individuelles et collectives ceci dans le but d’éradiquer la faim, la pauvreté et la misère dans notre milieu de vie.

Une activité d'audit et de conseil en intégration des nouvelles technologies est en cours ainsi qu’une activité de formation de la société civile et des cadres de nos collectivités aux outils professionnels des TIC, et enfin la maintenance des services opérationnels.

Les membres du CAPDA sont fréquemment amenés à intervenir dans les institutions d’éducation et de formation dans le cadre de la mission de sensibilisation à la solidarité et d'éducation au développement de la société civile. Le partage n'est pas qu'une affaire de compassion. Améliorer la situation des personnes en difficulté ou à revenu précaire, c'est la responsabilité de tous. C'est aussi la nôtre, en tant que citoyens. Plusieurs actions sont menées par notre organisation avec entre autres quelques domaines comme :

  • L’éducation au développement, 

  • Séjour interculturel des jeunes (Nord-Sud),

  • Accompagnement de l’innovation technologique et la revolution numérique

  • Les Séminaires de Formation et l’auto promotion,

  • La coopération décentralisée et internationale,

  • L’accompagnement du secteur informel,

  • Insertion sociale par le Sport et la Musique,

  • Ingénierie des projets (étude de faisabilité, étude du marché, étude technique Suivi – Evaluation),

  • Le développement durable (promotion de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Environnement, de la santé, des Art…)…

Date de Création : 08 Décembre 1997

Date de Reconnaissance : 25 octobre 1999 et 25 septembre 2001

Type d’organisation : Association ou ONG (Organisation Non Gouvernementale)

Zone d’intervention pays :

  • Cameroun

  • Mali

  • France

  • Senegal

  • RDC

Implantation au niveau local :

Siège: Douala

Antennes locales:

  • Yaoundé

  • Bafoussam

  • Buea

  • Batoufam (2018)


  1. Objectifs :


  • Redonner confiance à une jeunesse traumatisée par la conjoncture économique,

  • Recenser les actions menées au Cameroun et en Afrique en matière de petits métiers,

  • Fournir aux collectivités :

  • des informations diverses sur les perspectives et les opportunités,

  • un cadre de concertation, d’échange d’expériences et d’information sur les solutions alternatives aux problèmes de développement,

  • Choisir, élaborer, exécuter et évaluer les projets à partir des préoccupations, des besoins et des aspirations exprimés par les jeunes,

  • Offrir un appui de conseil, d’expertise technique et si possible d’assistance financière à ceux qui ont la volonté de s’auto promouvoir en mettant en place leurs propres créneaux,

  • Susciter la participation populaire au développement pour une dimension socioculturelle et spirituelle,

  • Développer toute forme de créativité chez les jeunes, les femmes et les artisans,

  • Sensibiliser pour une prise de conscience en faveur de la sauvegarde de la paix et de l’éducation pour la Démocratie.

  • Contribuer à l’organisation et la promotion du secteur informel au Cameroun,

  • Consolider et renforcer les acquis techniques et opérationnels des années passées,

  • Être une force de proposition à l’échelle nationale et internationale pour la promotion de l’économie solidaire,

  • Établir des liens de collaboration, de partenariat, de jumelage ou d'affiliation entre des individus ou des groupes pour atteindre nos objectifs.

  1. Le Genre dans notre environnement


Dans un contexte où la lutte contre la pauvreté est prioritaire et le micro crédit en vogue, on peut se pose la question de savoir si l’intégration du concept de genre permet aux actions initiées ça et là de mieux atteindre les objectifs de réduction de la pauvreté des bénéficiaires.

Le développement économique à l’heure de la mondialisation constitue aujourd’hui un défi d’envergure à relever par toutes les nations du tiers monde et par celles du continent africain en particulier. Cela nécessite l’amorce d’un changement fondamental de perception sociale, intégrant les besoins, les intérêts stratégiques et les préoccupations des femmes et des hommes de toutes catégories socioprofessionnelles sans discrimination.

Dans notre pays, les femmes sont majoritairement agricultrices en milieu rural, plus particulièrement productrices de vivriers. En milieu urbain, elles sont peu présentes dans le secteur moderne, et très actif dans le secteur informel. Dans le secteur moderne de l’emploi, les femmes sont moins actives et moins occupées que les hommes.

Notre organisation pense que dans la recherche de l’équilibre socio-économique, indispensable à un développement durable, les nations doivent favoriser la gestion participative des projets de développement. C’est pourquoi elles doivent mener une réflexion sur la problématique des relations de genre notamment des modes de collaboration fondés sur l’égalité et l’équité. Les relations de genre sont caractérisées par la prise en compte des spécificités des besoins des femmes et des hommes et de position favorable ou défavorable afin d’assurer leur accès aux ressources et leur pleine participation au développement dans la perspective d’une société plus juste et démocratique.

Dans le cadre de nos actions sur le genre, l’objectif global consiste à :

  • Mettre en exergue les déterminants de la pauvreté chez les hommes,

  • Ressortir les variables explicatives de la pauvreté au niveau des femmes, voir également s’il n’existe pas de variables muettes

  • Montrer l’impact du genre sur le statut de la pauvreté.

Cette dernière partie nous préoccupe car elle traite des cas concrets.

Autres Activités du CAPDA

  1. L’éducation au développement :


Notre projet de création d’un centre pilote d’échange et d’information est en phase de gestation et deviendra opérationnel au cours de ce semestre. Il aura pour but le renforcement des capacités des associations, des jeunes, des femmes et des collectivités locales en matière de lutte contre la pauvreté, en créant des conditions favorables pour l’accès ces groupes vulnérables, notamment des jeunes aux opportunités créées par la globalisation. Il favorisera la promotion de l’auto emploi, le développement des jeunes urbains et ruraux par les opportunités d’investissement et d’échanges.

L’accès à l'éducation au développement visant à changer les mentalités et les comportements de nos populations cibles. Alors que dans un même temps, les avancées dans tous les domaines du développement et la stratégie même de ce mode de développement (la participation active des populations) se fondent sur une éducation appropriée et accessible à tous.

Les axes prioritaires visent à :

  • Promouvoir l’éducation de base,

  • Informer et sensibiliser le public,

  • Dispenser une formation pratique,

  • Mettre en place des projets participatifs.

La dimension éducative et la formation aux droits de l’homme ont toute leur importance grâce à l’accès aux TIC. Des actions ont été régulièrement organisées comme par exemple des colloques et tables rondes.

L’accès aux compétences est l’une des clés pour améliorer sa condition, permet de mettre en œuvre des initiatives de développement, de prendre en charge sa santé, de prendre confiance en soi dans les relations sociales, d’aiguiser l’esprit critique, de prendre part aux décisions… Une société civile vivante, ancrée dans la réalité humaine est indispensable à un développement socialement et écologiquement durable.

  1. Séjour d’échange des jeunes


Les motivations sont de plusieurs ordres :

D’abord au niveau des pays, il s’agit de promouvoir la culture de la paix avec tout ce que cela comporte comme grandes richesses c’est-à-dire découvrir l’autre afin de mieux le comprendre, découvrir de nouvelles choses, de nouveaux comportements, de nouvelles manières, un monde nouveau, vivre ou séjourner dans un contexte différent (monde traditionnel par exemple). Toutes ces choses représentent pour les jeunes, une école, une formation d’un adulte aguerri de demain, ayant une vision globale de la vie et des choses.

Trois milliards d'être humains vivent dans des conditions d'extrême précarité, ne pouvant correctement se nourrir, se soigner, se loger et s'instruire. Dans vingt ans, nous serons deux milliards de plus. Si les programmes de coopération et de développement apportent beaucoup aux populations démunies, ils ne peuvent pas couvrir l'ensemble des besoins. Voilà pourquoi, l'association CAPDA s’est proposée avec les bonnes volontés à mettre en route ce type d’action.

Pour le CAPDA, un voyage n'est pas une fin en soi. Il n'est qu'une étape s'inscrivant dans une perspective plus globale de solidarité internationale. Cette année, nous allons effectuer notre 12ème édition consécutive.

  1. Les micro réalisations


Le CAPDA a utilisé la méthode de l'action recherche participative pour permettre aux paysans bénéficiaires de nos actions d’appui d'identifier leurs besoins et leurs ressources.

  • Ainsi, les activités mises en œuvre ont été différentes selon les zones péri urbaines ou les villages : élevage de poulets ou de porcs, culture de fruits.
    Toutes permettent aux paysans d'acquérir une certaine autonomie, notamment alimentaire.

  • En parallèle, le CAPDA a mis en place des formations aux techniques agricoles. D'autres sont destinées à former ceux qui iront repiquer les actions au niveau local et à devenir les porte-parole des populations.

  • Les communautés ayant bénéficié de ces premières actions constituent des réseaux entre elles, afin d'échanger leurs expériences et de briser l'isolement.

  1. Les Séminaires de Formation


Les séminaires visent un apport théorique, mais également sur un plan plus opérationnel, la conception de plans de formation y compris les moyens didactiques nécessaires. Il s’agit de concevoir des formations d’adultes, où le public ciblé, les « adultes », sont « les autres », mais aussi votre propre formation. Dans ce dernier cas, l’on est son propre public cible.

La formation est assurée par des professionnels membres ou pas de notre organisation. Ces professionnels travaillent la plupart du temps dans les zones urbaines, les bidonvilles, les zones reculées et sont donc bien informés sur les caractéristiques de leur auditoire et des problèmes rencontrés.

La formation est participative afin de garantir un maximum d’assimilation des informations. Nous insistons surtout sur les aspects pratiques. A l’issue de la formation, des documents récapitulatifs seront distribués pour aide-mémoire.

  1. Développement Durable et Agenda 21


Le CAPDA agit ici de trois façons :
A la lumières des critères du développement durable, nous réinterrogeons l’ensemble des politiques,
  • En utilisant la méthode participative à travers la reconnaissance des citoyens à proposer des initiatives et des expérimentations innovantes,

  • En participant avec d’autres organisations et la société civile à l’animation d’un débat permanent sur l’avenir de notre société dans le cadre des conseils de quartiers et des concertations à mener dans le cadre de tous les projets d’aménagement …

  • Bien évidemment, la réussite de l’Agenda 21 passe par une volonté politique affirmée, un portage politique fort pour impulser, soutenir, et légitimer cette démarche.

Il s’agit de nous mobiliser au service d’une idée qui redonne du sens à l’aventure humaine : mettre raisonnablement les ressources (surtout renouvelables) de notre planète au service de tous ses habitants, ce qui nécessite de l’aménager en étant conscients de la nécessité de la ménager.
Nous envisageons de proposer au politique l’élaboration d’un diagnostic de l’Agenda 21 qui tienne compte de ce qui est fait concrètement sur le terrain. Par la suite, l’outil pourra servir de repère pour le développement durable.
A nos jours, le CAPDA dispose d’un potentiel d’expériences et de compétences internes/externes du fait de sa dimension qui lui ont permis jusqu’à présent de mettre en œuvre de nombreuses actions répondant aux critères exigeants du développement durable.
  1. Perspectives 2023-2026 :


  1. Création du centre de ressource, d’incubateur global, de formation, de recherche de développement des Métiers et les Usages des TIC,

  2. Recherche et mise en place de l’initiative sur la Crise sanitaire et des opportunités innovantes,

  3. Organisation du Symposium TIC Afrique dans les pays

  4. Promotion de la ville connectée et intelligente (Smart Cities) 

  5. Facilitation pour la coopération entre les institutions d’éducation, de formation, des TIC et de santé,

  6. Développement du projet de mise en Relation et Loisir (Tourisme Solidaire-Développement, séjour d’échange interculturel…),

  7. Diversification de la formation des promoteurs (Ex. Agro-Elevage, Transformation Agro-Alimentaire, développement de l’artisanat et des services …),

  8. L’insertion sociale par la musique et le sport au profit des jeunes en difficulté, des jeunes filles,

  9. Mise en place projet de renforcement des capacités des acteurs et de la gouvernance locale (parlementaires, conseillers municipaux…).

  10. Mise en fonction de la case communautaire de santé en zone rurale,

  11. L’accompagnement dans le processus d’adduction et de distribution d’eau potable, de l’auto promotion et du développement durable,

  12. Diversification et renforcement du développement de la coopération avec les partenaires et les collectivités locales d’ici et de là-bas…



PERSONNES IMPACTEES

PRIX ET MERITES

PROJETS ACHEVES

PROJETS EN COURS

NOS PARTENAIRES

Nous aimons ce que nous faisons et nous le faisons avec passion. Nous donnons de la valeur à l'expérimentation et à la collaboration dans les vertus.

NOTRE EQUIPE DE DIRECTION

Pour des solutions efficaces aux problèmes de développement nos communautés. Pour une Afrique développée avec des population resilientes.

team member thumb
Michel Tchonang Linze
Coordinateur Général
team member thumb
Xxxxx Xxxxxx
Secretaire Generale
team member thumb
Xxxxx Xxxxxx
Directeur financier
team member thumb
Xxxxx Xxxxxx
Coordinateur Adjoint